L’économie circulaire : opportunités d’intervention et leviers pour le développement bioalimentaire québécois

//  21 novembre 2019  //  Dossiers  //  Commentaires fermés

26novembre2019-3

Le rythme actuel de la production et de la consommation mondiales fait pression sur les ressources naturelles de la planète et sur la qualité de l’environnement. En réponse à ces enjeux, l’économie circulaire, un système économique qui crée de la valeur à partir des rejets des industries, se présente comme une nouvelle solution aux défis collectifs et climatiques de ce siècle. Parmi toutes les industries, le bioalimentaire est l’un des secteurs qui offrent le plus de potentiel de création de valeur à même les flux de matières qu’il génère intrinsèquement.

Tiré de BIOCLIPS+ – par Stéphanie Girard et Stéphanie Keable – Novembre 2019
| Adaptation libre par la rédaction |

Le concept d’économie circulaire apparaît peu à peu dans l’économie québécoise, où il fait l’objet de recherches dans des établissements d’enseignement supérieur. Il est également décrit de plus en plus dans la littérature et des plateformes Web spécialisées lui sont consacrées. Des entreprises et des municipalités repensent la façon dont elles se servent des ressources non renouvelables en cherchant de nouvelles utilisations et modes d’échange, notamment au moyen de symbioses industrielles. Au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), l’un des objectifs de la Politique bioalimentaire 2018-2025 consiste à encourager les approches concertées afin de protéger la santé de la population et l’environnement. Les pistes de travail comprennent notamment la réduction du gaspillage alimentaire, l’utilisation de sources d’énergie renouvelable, la valorisation des coproduits et le développement de l’économie circulaire.

Ce Bioclips+ met en lumière les stratégies d’économie circulaire les mieux adaptées au secteur bioalimentaire québécois. Parmi ces stratégies, la lutte contre le gaspillage alimentaire s’avère l’une des plus prometteuses d’un point de vue économique, environnemental ou social. Mais d’abord, ce document introduit le concept d’économie circulaire et fait un survol de quelques études qui ont été produites en Europe, où ce modèle économique est testé et appliqué dans quelques pays depuis plusieurs années. Il présente ensuite l’industrie bioalimentaire québécoise et les stratégies circulaires les mieux adaptées à chaque maillon de la filière avec leurs avantages et leurs défis respectifs. Cette section contient plusieurs exemples d’entreprises qui ont intégré des pratiques circulaires dans leurs modèles d’affaires. Enfin, une attention particulière est portée au rôle des consommateurs qui, par leurs décisions d’achat, ont le pouvoir d’influencer le contenu de l’offre alimentaire.

Téléchargez l’article complet : https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Bioclips/BioClips+_2019_Novembre.pdf

Comments are closed.