Du bétail surveillé par satellite au Brésil

//  4 septembre 2019  //  Technologies  //  Commentaires fermés

10septembre2019-6

Le plus grand conditionneur de viande au monde, JBS SA, surveille de près l’origine du bétail qu’il achète au Brésil, face à des préoccupations croissantes concernant la préservation de l’environnement et les pratiques commerciales durables, a déclaré son directeur général la semaine dernière.

Gilberto Tomazoni, PDG de JBS, a déclaré lors d’une manifestation du secteur à Sao Paulo que la société utilisait la technologie par satellite pour surveiller une zone de 450 000 kilomètres carrés au Brésil afin de garantir qu’elle n’achetait pas de bétail en provenance de zones déboisées.

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Ana Mano – Publié le 29 août 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

«Nous devons offrir ce que le consommateur veut. Nous ne pouvons pas faire cela sans nous préoccuper de l’environnement et du bien-être des animaux», a déclaré M. Tomazoni. « Ceci est fondamental pour notre entreprise.»

L’exécutif a noté une nouvelle génération de consommateurs convaincus que «l’agriculture moderne» détruisait la planète. Il a qualifié cette idée de fausse, étant donné que de telles méthodes modernes permettent à JBS et à d’autres de produire plus de nourriture avec beaucoup moins de ressources.

Ses remarques interviennent alors que les incendies qui brûlent dans certaines parties de la forêt amazonienne ont suscité un tollé mondial contre le Brésil pour avoir prétendument omis de protéger ce qui est largement considéré comme un rempart essentiel contre le changement climatique mondial.

Le mois dernier, les médias locaux ont annoncé que JBS achetait du bétail à des éleveurs opérant sur des terres déboisées en Amazonie, une affirmation niée par la société, qui est le plus grand producteur mondial de produits à base de viande de bœuf, de poulet et de cuir.

Dans une déclaration envoyée à Reuters, cependant, JBS a admis à l’époque que les enquêtes auprès des fournisseurs indirects de bovins étaient difficiles en raison de l’absence de bases de données publiques permettant de développer un système de surveillance approprié.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/brazils-jbs-says-it-uses-satellites-to-monitor-cattle-suppliers/

Comments are closed.