Des éleveurs de bétail ont droit à un allègement fiscal pour 2017

//  16 février 2018  //  Dossiers, Gouvernement, Sécurité financière  //  Commentaires fermés

LVA , 11 février 2018

Le gouvernement du Canada a publié le 6 février la liste finale des régions désignées dont les éleveurs de bétail bénéficieront d’un report de l’impôt en 2017 en raison de la sécheresse, des inondations ou de l’humidité excessive.

Le 6 novembre 2017, le gouvernement du Canada avait annoncé la liste initiale des régions désignées en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Québec aux fins du report de l’impôt pour les éleveurs de bétail.

Une analyse continue de la situation a permis de constater que d’autres régions de la Colombie-Britannique et de la Saskatchewan avaient subi une insuffisance fourragère en 2017.

Les dispositions relatives au report de l’impôt pour les éleveurs permettent aux éleveurs situés dans les régions touchées par des conditions de sécheresse, d’inondation ou d’humidité excessive de reporter en 2018 une partie du produit de leurs ventes de bétail reproducteur réalisées en 2017, une mesure visant à les aider à renouveler leur troupeau. Le coût de remplacement des animaux en 2018 compensera le revenu reporté, réduisant ainsi le fardeau fiscal associé à la vente initiale.

Seuls les éleveurs situés dans les régions désignées sont admissibles au report de l’impôt. Ceux-ci pourront demander le report de l’impôt lorsqu’ils rempliront leur déclaration de revenus de 2017.

« Les conditions météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles ont causé des difficultés considérables pour de nombreux éleveurs de bétail canadiens en 2017. Ce report de l’impôt aidera les éleveurs à gérer les impacts des conditions météorologiques défavorables, tout en s’attachant à reconstituer leurs troupeaux au cours de la prochaine année. Il permettra d’assurer la prospérité des entreprises agricoles, tout en stimulant l’économie et en renforçant la classe moyenne. » a déclaré Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

Source:

Articles:

Comments are closed.