«Bœuf Yisai, bœuf chinois, bœuf mondial! »

//  9 juin 2019  //  Commerce international et Accords commerciaux, Marchés  //  Commentaires fermés

11juin2019-8

Une entreprise de bœuf chinoise a fixé un objectif très ambitieux : devenir une entreprise du classement Fortune 500, avec des filiales en Europe, sur le continent américain et en Australasie au cours de la prochaine décennie.

Henan Yisai Beef (Stock) Co s’est également fixé pour objectif très ambitieux de transformer un million de têtes de bétail par an en Chine – sa capacité actuelle est de 400 000.

Vantant un nouveau slogan « boeuf Yisai, boeuf chinois, boeuf mondial! » Le directeur général de l’entreprise, Mai Yingpan, qui a créé la société en 2002 avec le produit de son activité de charbon, a mobilisé son personnel afin de stimuler les ventes afin d’atteindre les nouveaux objectifs.

Tiré de globalmeatnews.com – par Mark Godfrey – Publié le 3 juin 2019
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

La société possédait des sociétés de vente présentes dans 28 provinces à la fin de 2018, ainsi que des succursales dans 104 villes, garantissant une livraison dans l’heure, a indiqué Mai Yingpan dans une récente note de service adressée au personnel et aux investisseurs détenteurs appelé «troisième conseil» pour les PME.

L’année dernière, Yisai a ouvert de nouveaux ateliers traitant 30 000 tonnes (30 000 tonnes) de steak et 30 000 tonnes de fondues (par an) dans son quartier d’origine de la province du Henan, dans le centre de la Chine. La société, qui n’a commencé à importer que de manière significative en 2015, a également annulé l’année dernière son plan de recherche d’une bourse de valeurs à l’étranger.

La nouvelle stratégie de Yisai fait curieusement peu ou pas mention de l’identité à long terme de la société en tant qu’entreprise halal. Yisai (la partie «yi» du nom utilise le même caractère que celui utilisé pour écrire l’islam en mandarin) semble être affecté par la répression en cours en Chine contre l’extrémisme islamique, qui a vu le gouvernement se débarrasser de ses certifications halal locales. La certification halal était depuis longtemps associée à une bonne hygiène en Chine, qui a récemment cherché à «Sinicise» (à rendre le caractère ou la forme du chinois) et à renforcer le contrôle des mosquées appartenant à sa minorité musulmane.

Yisai semble avoir changé de cap par rapport à son objectif précédent d’accroître les ventes de halal à l’étranger (une de ses slogans publicitaires décrit la société comme étant la «société de viande musulmane innovante de Chine») pour se concentrer sur la hausse de la consommation chinoise de bœuf et de mouton. Soulignant ce changement, un nouveau «magasin d’expérience» a ouvert ses portes ce printemps à Zhengzhou, dans la province peuplée du Henan, offrant ainsi à ses clients la possibilité d’acheter des coupes fraîches et congelées à cuire en magasin ou à emporter à la maison. Il n’y a aucune référence au halal dans la signalisation ou les brochures du magasin.

La société a relevé son objectif de chiffre d’affaires à 5,5 milliards CNY pour 2019 en 2019, après avoir fixé son objectif à 3,3 milliards CNY pour 2018. Les revenus ont finalement atteint 1,98 milliard CNY en 2018, selon le rapport de l’entreprise, en hausse de 25,9% sur un an, avec des bénéfices attribuable aux actionnaires en hausse de 19% à 104 millions CNY. Yisai a annoncé un chiffre d’affaires de 1,57 milliard RMB par an en 2017, en hausse de 30,5% par rapport à 2016, alors que les bénéfices ont progressé de 12% à 88 millions RMB. Toutefois, la dette au cours de la période est passée de 459 millions CNY en 2016 à 779 millions RMB en 2017.

Source : https://www.globalmeatnews.com/Article/2019/06/03/Yisai-outlines-major-target-for-business

 

Comments are closed.