A&W passera au bœuf canadien entièrement nourri à l’herbe

17mars2020-2

La prochaine décision de la chaîne canadienne de hamburgers A&W de distinguer son menu dans un marché compétitif sera un lien avec le mouvement de la régénération agricole, car elle se met en place avec un approvisionnement de bœuf entièrement canadien et entièrement nourri à l’herbe.

La chaîne de Vancouver, qui comprend près de 1 000 restaurants à travers le Canada, a annoncé le 9 mars dernier  qu’elle «s’engageait à s’approvisionner et à servir exclusivement du bœuf canadien nourri à l’herbe et fini à 100% dans ses restaurants».

Tiré de canadiancattlemen.ca – par Dave Bedard – Publié le 9 mars 2020
| Traduction et adaptation libre par la rédaction |

L’approvisionnement en bœuf de la chaîne est devenu le point d’éclair de sa nouvelle campagne d’approvisionnement en ingrédients en 2013, lorsqu’elle a déclaré pour la première fois que tous les hamburgers qu’elle vend «sont désormais fabriqués avec du bœuf élevé sans stéroïdes ni hormones ajoutés et ne contenant aucun agent de conservation ni additif».

La campagne «Better Beef» a rendu furieux certains éleveurs canadiens et leurs partisans, dont beaucoup ont depuis exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

La politique de 2013 obligeait A&W à commencer à importer une partie de son bœuf des États-Unis et d’ailleurs, plutôt que d’acheter strictement canadien. Certains critiques craignaient également que la campagne d’A&W ne puisse induire les consommateurs en erreur quant à l’innocuité ou à la qualité de l’offre globale de bœuf du Canada.

Mais la campagne d’approvisionnement en ingrédients — qui a également vu depuis A&W resserrer et promouvoir ses exigences pour le fromage, le poulet, le porc, les œufs, les oignons, la laitue, les tomates, la bière de racine et le café — a également incontestablement fonctionné.

Depuis 2013, la chaîne a enregistré sept années consécutives de croissance des ventes à magasins comparables d’une année à l’autre et a connu une expansion nette de plus de 200 magasins.

L’annonce de lundi ne prendra pas effet immédiatement dans tous les restaurants. Susan Senecal, PDG d’A&W Food Services of Canada, a déclaré que l’entreprise prévoyait actuellement de commencer son déploiement à la fin du mois de mai.

Lorsqu’on lui a demandé dans une interview combien de temps l’entreprise s’attend à ce que la transition vers 100% de bœuf nourri à l’herbe au Canada prenne, elle a déclaré: «Nous savons que nous achetons des millions de livres supplémentaires de bœuf canadien cette année par rapport aux autres années précédentes, mais ce que nous voulons voir c’est beaucoup d’enthousiasme, alors même si nous pensions que la chronologie pourrait être plus longue que courte, on dirait que ça va peut-être accélérer et aller plus vite que nous ne le pensons.»

A&W a déclaré qu’elle «travaillait en étroite collaboration avec l’industrie canadienne du bœuf» en mouvement, en recrutant des emballeurs, notamment Cargill, JBS Canada, Meyer Canada, Beretta Farms et d’autres en Ontario, en Alberta et en Saskatchewan, pour «aider à développer le marché des aliments nourris à l’herbe au Canada.»

A&W a décrit l’herbe nourrie comme «un marché émergent (et) veut le soutenir en payant une prime pour le bœuf nourri à l’herbe».

La chaîne travaillera «avec un grand nombre de nos fournisseurs actuels» sur un approvisionnement en viande bovine nourrie à l’herbe, mais «pourra également étendre nos relations à d’autres qui, actuellement, ne font que commencer ou faire la transition de leurs programmes» vers l’herbe.

L’entreprise, a-t-elle dit, travaille sur l’idée d’un approvisionnement en bœuf nourri à l’herbe depuis «un certain nombre d’années maintenant», car la chaîne a examiné son rôle en tant qu’entreprise canadienne et les moyens par lesquels elle peut soutenir «les efforts d’un beaucoup d’éleveurs qui sont de si bons intendants et écologistes.»

En cela, a-t-elle déclaré, la société est bien placée pour fournir «un marché prêt et une voie d’accès au marché aux opérateurs qui travaillent avec l’idée du bœuf nourri à l’herbe».

Lors d’une visite au Canadian Western Agribition à Regina, a-t-elle déclaré, les responsables de l’entreprise ont constaté «beaucoup d’intérêt parmi les éleveurs qui, dans de nombreux cas, utilisaient beaucoup de ces pratiques, mais voulaient un peu plus d’informations ou voulaient quelques idées de plus sur les réseaux ou des endroits qu’ils pourraient appeler».

En outre, a-t-elle déclaré, tout en respectant les exigences actuelles de l’entreprise en matière d’approvisionnement en viande bovine, «bon nombre de nos partenaires ont déclaré:« Le simple fait de savoir que vous êtes toujours là-bas en achetant autant que nous pouvons produire nous incite vraiment à poursuivre ces pratiques, et étendre notre croissance.»

Du côté de la formation continue, A&W a noté qu’elle travaillait également en partenariat avec des universités et des ONG «pour soutenir les efforts en cours visant à fournir aux éleveurs des outils et des ressources utiles pour reconnaître leurs contributions à l’agriculture régénérative».

À cette fin, la société a déclaré qu’elle avait déjà signé en tant que commanditaire pour le Symposium sur les sols vivants de Régénération Canada la semaine prochaine à Montréal, et pour un projet d’incitatifs pour la conservation des prairies en cours d’élaboration par Birds Canada.

En ce qui concerne le produit final lui-même, Mme Senecal a déclaré que la société estime que «ce profil de bœuf s’adaptera parfaitement à nos recettes».

Parmi les emballeurs qui se sont engagés à fournir du bœuf nourri à l’herbe à la chaîne, Cargill est «en mesure de répondre aux besoins de nos clients grâce aux ressources et aux opérations existantes dans nos installations de transformation canadiennes» sans aucune modification requise dans ses usines existantes, a déclaré un porte-parole via email.

Source : https://www.canadiancattlemen.ca/daily/aw-starts-move-to-all-grass-fed-all-canadian-beef/

 

 

Comments are closed.