Avec l’arrivée du printemps, la demande pour des viandes de qualité est en hausse

//  6 mai 2018  //  Analyses de marché  //  Commentaires fermés

5mai2018-7

À l’arrivée de mai, les spécialistes du marketing et les producteurs de bœuf se tournent vers les écarts de prix croissants entre les catégories de qualité et les produits de marque.

La demande pour les grillades printanières se raffermit au fur et à mesure que le mois du bœuf ouvre la porte à une des plus fortes demandes saisonnières de viandes moyennes de haute qualité.

| Traduction et adaptation libre de l’analyse de Paul Dykstra, de Certified Angus Beef |

Dans le dernier numéro, nous avons noté les pourcentages élevés actuels pour les produits de marque Prime, Choice et Certified Angus Beef provenant de la récolte de bovins engraissés jusqu’à maintenant en 2018.

Un examen plus approfondi de la catégorie de qualité Prime révèle une augmentation de 6 % par rapport à l’an dernier (en comparant les 16 premières semaines avec 2018). La prise en compte du poids carcasse et des différences de comptage sur les deux années révèle un volume de bœuf Prime 33 % plus élevé sur le marché jusqu’à présent en 2018, faisant passer le total de 24,3 à 32,4 millions de livres. Le graphique linéaire montre une baisse de la prime à la découpe du bœuf en boîte de l’USDA pour le Prime au-dessus du Choice depuis le premier de l’année, en baisse de 26,37 $/quintal, par rapport le plus récent de 7,20 $/quintal.

À première vue, on pourrait penser que le marché est devenu saturé avec du bœuf Prime. Mais les économistes du marché notent que le bœuf Prime n’est pas un achat régulier pour la plupart des consommateurs, étant donné la moyenne sur cinq ans qui varie entre 15 et 20 $/quintal.

L’écart de prix actuel entre Prime et Choice ainsi que les produits de marque Prime et USDA (une différence de seulement 4,41 $/lb) offre l’occasion de présenter le produit de qualité supérieure à un groupe d’utilisateurs finaux prêts à faire le saut à Prime à cette fois. Les comptes titulaires d’une licence CAB, soucieux de la qualité, examinent de plus près la possibilité de négocier jusqu’à l’extension CAB Prime.

5mai2018-1

L’augmentation de la disponibilité des produits Prime et CAB entraîne une demande de bœuf beaucoup plus élevée. Indépendamment d’une prime importante ou modeste, nous avons vu la qualité croissante de notre produit soulever le marché du bœuf à tous les niveaux. La fourchette de prix Choice/Select d’aujourd’hui est de 19 $/quintal, tandis que la production de bœuf Select est à un niveau bas dans l’histoire moderne, à seulement 16,8 % de la production de bovins engraissés en 2018.

Mise à jour des marchés

Les effets d’un hiver long, froid et pluvieux continuent de faire sentir leurs effets dans les zones d’alimentation des bovins du Nord. La vigueur des prix des bovins vivants à la fin de la semaine dernière (au 27 avril) avec des offres, dans les 124 $ — 126 $/quintal, la gamme représentait une forte augmentation par rapport aux ventes de début de semaine, se rapprochant de 121 $. Cela indique que les bovins prêts pour le marché sont toujours en pénurie tandis que les abattoirs cherchent à augmenter leur nombre de têtes récoltées hebdomadairement. Les conditionneurs expédient les bovins du Sud vers les usines du Nord pour combler leurs besoins à court terme jusqu’à ce que les bovins calfatés dans le Nord atteignent des poids commercialisables et une composition en graisses adéquate. Tous les intervenants de l’industrie du bœuf ont dû ajuster leur pensée collective selon laquelle les importantes réserves de bovins engraissés qui devraient se manifester à la fin d’avril ne se sont tout simplement pas concrétisées dans les délais prévus.

Les catégories de qualité de l’USDA pour les bouvillons et les génisses étaient ajustées saisonnièrement à la baisse il y a quelques semaines, la moyenne américaine des carcasses de choix étant de 70,6 %, en baisse par rapport au sommet de 73 % enregistré au début de février. Ce déclin peut sembler minime, mais chaque année coïncide avec le temps où les viandes moyennes riches en marbrures sont très demandées pour la saison des grillades.

5mai2018-2

Dans le même ordre d’idées, les données les plus récentes montrent que le nombre de bovins éligibles pour la marque Certified Angus Beef est effectivement résilient, ce qui se traduit par une baisse de la tendance. La dernière semaine de mars et la première d’avril ont vu l’acceptation baisser de 36 % à 34 % puis de 35 % avant de marquer un niveau de 36,7 % la semaine du 8 avril. Maintenant, avec la semaine du 15 avril, nous voyons une autre baisse à l’acceptation de 34 % CAB. Malgré cela, nous avons enregistré 12 semaines de suite de carcasses qualifiées CAB de 99 000 et plus dans toute la base d’emballage autorisée.

Les prix de la viande de bœuf en boîte ont connu des hausses marquées à tous les niveaux, car le scénario idéal pour un marché du bœuf plus fort s’est matérialisé. Les emballeurs font un excellent travail de vente de viande pour le marché à terme et l’ont fait à un rythme rapide depuis trois semaines maintenant. Nous voyons certains qui ont retardé l’achat de produits à prix réduit parce qu’ils écoutaient le côté de l’offre qui expliquait une surabondance de bétail qui aurait dû se matérialiser. En l’absence de cette offre importante, les conditionneurs poussent plutôt les prix à la hausse et ces acheteurs peuvent avoir été pris au dépourvu en attendant des prix plus bas. Étant donné qu’il reste peu de temps pour se procurer des fournitures de grillades, les acheteurs sont intervenus pour obtenir des produits, ce qui a provoqué une hausse de la demande de bœuf tout à fait fondée sur la demande la semaine dernière.

5mai2018-3

Un coup d’œil au rapport sous-graphique d’Urner Barry montre que les viandes moyennes sont, en effet, les produits « en demande » à l’approche de la saison des grillades. Le temps chaud est arrivé dans de nombreuses régions du pays le week-end dernier et le Memorial Day est maintenant à seulement 26 jours. Urner Barry signale des hausses de prix de 30 ¢ à 40 ¢ sur les ribeyes, les bandes 0×1 et les filets. Ce sont des randonnées piquantes, mais le ribeye et les longes sont presque parfaitement alignés avec l’année dernière, tandis que les filets restent à 1,10 $/lb. moins cher qu’il y a un an.

5mai2018-4

Source : https://www.drovers.com/article/cab-insider-prime-takes-leadership-role

 

Comments are closed.