Aperçu des débouchés en Chine

//  28 mars 2018  //  Commerce international et Accords commerciaux, Marchés  //  Commentaires fermés

AAC_Agriculture_Canada

Aperçu du troisième partenaire commercial en importance du Canada

En 2016, le PIB de la Chine a atteint un impressionnant total de 14,37 billions de dollars canadiens, faisant du pays la deuxième plus grande économie au monde en maintenant environ 18 % de l’économie mondiale. Avec un commerce combiné de plus de 8,4 milliards de dollars canadiens, la Chine demeure l’un des partenaires commerciaux du Canada les plus influents à l’échelle mondiale en ce qui concerne les produits agroalimentaires et de la mer. En outre, la population de la Chine de plus de 1,4 milliard de citoyens en fait un marché d’importance pour les commerces d’exportation canadiens.
Les Chinois reconnaissent l’importance des produits de santé et bien-être comme le démontre le taux de croissance annuel composé (TCAC) enregistré par tous les types de 2011 à 2016, particulièrement par les produits organiques, qui a grimpé de 33 %. Les ventes au détail de produits organiques sont relativement petites comparativement aux aliments fortifiés/fonctionnels et aux produits naturellement sains, mais il existe un grand potentiel de croissance, les ventes de produits organiques devant augmenter à un TCAC de 16 % au cours de la période de prévision de 2016 à 2021.

Analyse sectorielle

Aimeriez-vous savoir la façon dont nous choisissons les secteurs prioritaires?

Les secteurs ont été classés en ordre de priorité à partir d’une approche de modélisation quantitative. Au moyen de la base de données du Global Trade Tracker, nous nous sommes concentrés sur plus de 100 produits qui représentaient, en 2016, 75 % des importations totales de la Chine (à l’exception des produits que le Canada n’a pas la capacité de produire), tous pays confondus, et 99 % des exportations du Canada vers la Chine.
À la phase un de l’approche de modélisation, tous les produits agroalimentaires et de la mer ont fait l’objet d’une évaluation quantitative, dans le cadre de laquelle chaque produit était évalué en fonction d’une série de critères quantitatifs (p. ex. taille du marché, croissance du marché, intensité commerciale du Canada et réductions de tarifs) Tous les produits ont été classés sur dix ans de données commerciales historiques.
Notre analyse était axée sur l’évaluation des possibilités du point de vue des forces et des défis :

  1.  Les forces étaient définies par un rendement élevé dans les grands secteurs d’importation chinois, et par une croissance élevée.
  2. Les défis étaient définis par les enjeux auxquels l’industrie pourrait faire face tout en essayant de profiter des débouchés du marché.

À la phase deux, les produits ont également été classés en dix-neuf super secteurs et ont été évalués par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et dix experts provinciaux au moyen d’un sondage. Les experts ont évalué les débouchés et déterminé les défis qu’il reste toujours à relever.
Tous les produits agroalimentaires et de la mer qui sont prioritaires sont importés par la Chine et dans les limites de la capacité du Canada à les produire et à les fournir à l’échelle internationale.

La croissance grâce à la transformation

En 2016, le Canada avait fourni 2,14 milliards de dollars canadiens en aliments transformés à la Chine, un chiffre qui croît régulièrement depuis 2012. Les produits à rendement élevé comprennent les produits du canola, le porc, le bœuf et le crabe congelé. Alors que la Chine est l’un des principaux marchés pour les exportations de biens, elle est un des rares marchés au monde où le Canada peut faire croître ses exportations de produits transformés, étant donné sa richesse et la croissance rapide de son économie.
Les exportations de produits transformés constituent un multiplicateur de revenu; les exportateurs peuvent rivaliser dans un environnement de croissance, lequel est moins sensible à la part de marché et au prix. Les marges tendent à être plus élevées pour les produits transformés. L’exportation de ces produits a aussi tendance à être moins volatile que celle des biens.
Les aliments transformés représentent actuellement 30 % de tous les produits agroalimentaires et de la mer canadiens exportés en Chine.
Le Canada a intérêt à offrir des produits-créneaux différenciés à valeur élevée qui sont uniques. Le marché chinois offre l’occasion aux exportateurs canadiens de positionner des produits que les consommateurs associent au Canada, comme la viande de bison, les canneberges, les bleuets, le vin de glace, le riz sauvage, le homard et les produits de l’érable. Les entreprises canadiennes peuvent tirer profit de la marque et de l’image positive du Canada pour améliorer les produits qu’ils offrent au marché chinois.

Exportations d’aliments transformés canadiens vers la Chine 2016

Apercu_des_debouches_en_Chine

  • Canola à faible teneur en acide érucique 27 %
  • Abats comestibles de porc, surgelés (sauf les foies) 12 %
  • Viande de porc surgelée 10 %
  • Jambons, épaules et coupes de porc surgelés 10 %
  • Tourteau et autres résidus 9 %
  • Autres (peaux et cuirs de bovins, viande de bovin désossée et surgelée, etc.) 32 %
    Source : Global Trade Tracker – octobre 2017

Le Canada possède un important avantage concurrentiel dans la production de nombreux produits de qualité supérieure dans les secteurs des grains et des oléagineux, ainsi que dans d’autres domaines comme les légumineuses. Le marché chinois a été très réceptif à ces produits canadiens souvent vendus en vrac et ces derniers constituent d’excellentes occasions d’améliorer la valeur de nos biens de qualité en trouvant des occasions liées aux ingrédients dans des produits alimentaires transformés haut de gamme. Il s’agit particulièrement des produits dans les industries de la santé et du bien-être, notamment la poudre de pois comme substitut sans gluten à teneur élevée en protéines, particulièrement pour les consommateurs atteints de la maladie cœliaque.

La concurrence du Canada

En 2016, le Canada a eu une part de marché équivalente à 4,85 % du marché des produits agroalimentaires et de la mer de la Chine. Les produits du secteur des aliments transformés pour lesquels le Canada a une forte présence ont permis de maintenir cette dernière puisque les concurrents sont davantage axés sur les produits pour lesquels le Canada a moins d’intérêt. Il existe cependant une forte concurrence quant aux produits du bœuf, aux ingrédients de produits naturellement sains, au miel et aux divers produits oléagineux.

Plus importante concurrence du Canada en Chine pour les aliments transformés et les trois principaux produits d’exportation en 2016

Apercu_des_debouches_en_Chine_2

Nous pouvons vous aider à faire croître votre entreprise

Dans les marchés concurrentiels actuels, la connaissance est la clé du succès.
Nous offrons aux entreprises canadiennes des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire des services d’information sur les marchés internationaux gratuits, qui comprennent :

  • l’identification des tendances et des possibilités, nouvelles et existantes, qui prévalent à l’étranger dans les différents marchés et secteurs, et en matière de produits;
  • l’établissement de prévisions concernant les tendances économiques, commerciales et de consommation;
  • une analyse des réseaux de distribution, et notamment des plateformes internationales de commerce en ligne;
  • une analyse personnalisée répondant aux besoins uniques de votre entreprise.

Communiquez avec nous pour obtenir des services d’information sur les marchés : mas-sam@agr.gc.ca

Accès aux marchés

La Chine a des exigences strictes quant à de nombreux produits et les exportateurs canadiens sont responsables de déterminer ces conditions d’importation en collaboration avec leur importateur chinois. Le Secrétariat de l’accès aux marchés (SAM) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada est aussi disponible pour fournir des renseignements en matière d’exportation et offrir du soutien. Ce service sert de point de contact unique visant à aider l’industrie alimentaire et les entreprises canadiennes à atteindre les marchés internationaux.
Si vous avez des questions au sujet de l’exportation de vos produits agricoles ou alimentaires, ou si vous recherchez du soutien, veuillez communiquer avec le Secrétariat de l’accès aux marchés à l’adresse mas-sam@agr.gc.ca.

Source:

Articles:

 

 

Comments are closed.