Alltech – Les bovins de boucherie ont-ils atteint leur plein potentiel?

//  23 février 2018  //  Chronique Alltech, Nutrition  //  Commentaires fermés

Alltech_22-02-2018

Les producteurs bovins essaient constamment de faire baisser le taux de conversion alimentaire (TCA) afin d’améliorer la productivité. Avec un TCA de 6,4: 1, les bovins sont parfois comparés aux poulets qui ont un TCA de 2.1: 1.

Certains prétendent que comparer les TCA des poulets à ceux des bovins revient à comparer des pommes à des oranges, et ce point est juste. Cependant, même en comparant l’efficacité des bovins laitiers aux bovins de boucherie, les bovins de boucherie sont encore à court. Si les bovins de boucherie étaient métaboliquement efficaces comme les vaches laitières, alors, par extrapolation, les bovins de boucherie atteindraient un poids d’environ 2 tonnes à l’âge de deux ans. C’est clairement déraisonnable.

Les inefficacités dans les industries contribuent aux pertes de profits, mais est-il même possible que l’industrie bovine devienne plus efficace ?

Le professeur Maurice Boland, directeur de recherche européen pour Alltech, estime que les bovins de boucherie ont le potentiel d’apporter des améliorations à leur TCA. Le bon processus doit seulement être mis en œuvre avec l’aide des bons outils. Il a expliqué son raisonnement en décrivant les outils et les processus lors de la conférence ONE : The Alltech Ideas Conference 2017.

Se diriger vers l’objectif de l’efficacité des bovins de boucherie

Pour augmenter l’efficacité des bovins, nous devons réduire le nombre de jour en engraissement et la quantité d’aliments nourris par jour tout en atteignant les poids de carcasse désirés. La génomique semble être le meilleur outil pour atteindre ces objectifs ; cependant, il reste encore beaucoup de travail à faire en génomique chez les bovins de boucherie.

« Bien que la génomique ait permis une amélioration significative des troupeaux laitiers, ce sera plus facile à dire qu’à faire pour obtenir le même type d’intrants dans les troupeaux de bovins en raison de cette variation d’un animal à l’autre », a déclaré Boland.

Trouver les cibles de reproduction

Alors que la génomique s’améliore, les travaux récents contribuent à une meilleure compréhension de la façon d’améliorer le processus de reproduction.

Voici quelques-unes des cibles de reproduction pour les bovins de boucherie recueillies dans une publication récente(1) de Michael G. Diskin et David A. Kenny du Animal and Bioscience Research Department au Teagasc Animal and Grassland Research and Innovation Centre. Ces cibles de reproduction suggèrent que, pour atteindre une production optimale :

  • Les intervalles entre les vêlages devraient être égaux ou inférieurs à 365 jours.
  • Moins de 5 pour cent des vaches devraient être réformées pour des raisons de stérilité.
  • L’âge au premier vêlage devrait être de 24 mois.
  • Il devrait y avoir un taux de remplacement de 16 à 18%.

Pour déterminer si l’environnement in utero a eu des effets significatifs sur la santé postnatale, Alexander Evans, doyen de l’agriculture et directeur de l’École de l’agriculture et de l’alimentation de l’University College Dublin, a examiné dans une étude séparée les effets de la nutrition sur les follicules ovariens dans le développement du fœtus(2) .

À 150 jours, la plupart des génisses auront développé tous leurs follicules pour le reste de leur vie. Evans a modifié la nutrition de deux groupes de vaches qui devaient être inséminées et a poursuivi le plan nutritionnel tout au long d’une partie de la grossesse. Les veaux résultants ne différaient pas en poids à la naissance ni aucune de leurs mesures de taille, mais le groupe témoin, avec le nouveau plan nutritionnel, avait un nombre de follicules ovariens significativement plus élevé que celui provenant des vaches dont l’apport énergétique a été limité durant les premiers 110 jours de grossesse.

Un nombre plus élevé de follicules signifie que les cibles reproductives établies par Diskin et Kenny sont plus réalisables.

Gain de poids

Une autre étude menée par Giuliana Miguel-Pacheco(3), associée de recherche honoraire de l’Université nationale autonome du Mexique, a montré que les protéines brutes au deuxième trimestre augmentaient significativement le poids corporel des veaux. Alors que les poids à la naissance n’étaient que légèrement supérieurs, la protéine brute augmentait le taux de croissance des veaux au cours des six premiers mois.

Boland est optimiste quant aux possibilités que la programmation nutritionnelle prénatale pourrait présenter pour améliorer le TCA des bovins, « En ce qui a trait à ce qui se passe lors de la période de grossesse, je pense qu’il y a là des opportunités envers lesquelles nous ne nous sommes pas tous engagés », a-t- il dit. « Les mécanismes pour profiter de cette opportunité sont là. »

Bovins payants

Bien que l’amélioration de l’efficacité des bovins de boucherie ait souvent semblé difficile, des études récentes indiquent la promesse d’une programmation nutritionnelle prénatale. Plus les bovins sont efficaces, plus les producteurs feront des profits. La recherche continue, en particulier la recherche axée sur la nutrition in utero, a le potentiel de faire de chaque bovin un bovin payant.

Références:

1. Diskin MG and Kenny DA. 2016. Managing the reproductive performance of beef cows. Theriogenology. doi:10.1016/j.theriogenology.2016.04.052
2. Evans, Alexander & Mossa, Francesca & Fair, T & Lonergan, P & Butler, Stephen & Zielak-Steciwko, Anna & W Smith, G & Jimenez-Krassel, Fermin & K Folger, J & L H Ireland, J & J Ireland, J. (2010). Variation in the number of ovarian follicles in cattle: Possible causes and consequences. Society of Reproduction and Fertility supplement. 67. 421-9. 10.5661/RDR-VII- 421
3. Miguel-Pacheco, G., Curtain, L., Rutland, C., Knott, L., Norman, S., Phillips, N., & Perry, V. (2017). Increased dietary protein in the second trimester of gestation increases live weight gain and carcass composition in weaner calves to 6 months of age. Animal, 11(6), 991-999. doi:10.1017/S1751731116002330

Source:

Articles:

Comments are closed.