Alltech – Élever des veaux ou des enfants: lequel est le plus difficile?

//  16 mars 2017  //  Chronique Alltech, Nutrition, Santé Animale  //  Commentaires fermés

«Élever des enfants n’est pas si difficile», dit quelqu’un qui n’a manifestement jamais élevé un enfant. Par contre, est-ce qu’il est plus difficile d’élever des enfants ou des veaux en santé.

Essayez d’avoir cet argument avec un producteur qui élève 400 veaux par an – pas seulement un ou deux enfants – au milieu de la saison de vêlage. Le stress et l’imprévisibilité des profits lors de la saison de vêlage sont sans aucun doute difficiles. Mais la réalité est qu’il n’est pas juste de comparer les deux. L’art d’élever un enfant et d’élever des veaux est un cadeau et un défi incroyable.

Mais pourquoi certains veaux et certains enfants se portent bien alors que d’autres non? Est-ce la chance? Ou s’agit-il d’autre chose?

Beaucoup de producteurs de bœuf attribuent un bon lot de veaux au temps favorable, à un marché fort ou à une liste d’autres facteurs. Les parents, en attendant, n’épargnent aucun détail (ou dépense) en essayant d’élever des enfants sains et couronnés de succès.

Est-il possible pour nous de tirer quelques vérités du parentage qui s’appliquent à l’élevage des veaux?

Les vérités parentales qui s’appliquent également aux bovins

  1. Les enfants (et les veaux) ont besoin d’un environnement stimulant.Dès le moment où une future mère apprend qu’elle aura un bébé, sa vie commence à changer avec les développements de plans pour la nouvelle addition à la famille. Une chambre est préparée, une crèche est mise en place et tout ce que la mère mange et boit est pris en compte pour la santé du bébé. Les parents font tout ce qu’ils peuvent pour protéger leur enfant et établir une bonne fondation afin qu’il ou elle puisse être aussi sain et fort que possible.La même logique peut et doit s’appliquer au vêlage. Tout d’abord, du point de vue de la gestion, tout doit être fait pour assurer le confort et la sécurité de la vache. Cela signifie fournir une litière adéquate, créant un environnement propre, limitant les mauvaises bactéries et réduisant les contraintes externes à tout prix pour le veau.

    La nutrition est une deuxième composante critique de tout programme de vêlage sain. Semblable aux futures mamans qui prennent des vitamines prénatales, un minéral de qualité et un programme nutritionnel – en particulier dans les quatre à six dernières semaines de grossesse – est la clé pour offrir des veaux de qualité. Des technologies telles que Bioplex®, Sel-Plex®, Bio-Mos® et Actigen® peuvent jouer un rôle central dans un programme de gestion de vaches-veaux sains. Bioplex et Sel-Plex sont des minéraux chélatés formulés pour promouvoir la rétention minérale chez les vaches, ce qui est essentiel pour optimiser la performance des animaux. De plus, Bio-Mos et Actigen sont des technologies de pointe utilisées pour optimiser la santé intestinale et supporter la performance des vaches et de leur veau.

    Avoir un intestin en santé chez la vache améliore la qualité du colostrum. La toute première tétée chez les veaux est la plus importante, car elle peut maximiser leur défense naturelle et le soutien immunitaire global. En particulier lors des premières 24 à 72 heures de la vie d’un veau, lorsqu’il doit absorber des protéines entières, le renforcement du statut nutritionnel via des technologies comme Bio-Mos et Actigen peut favoriser la santé à vie, ce qui est une bonne nouvelle pour la vache et le veau.

  2. Même en temps difficiles, les parents (et les producteurs) doivent faire confiance au processus.La fameuse étape des deux ans, une étape dont la plupart des parents se souviennent vivement. La première colère hors de contrôle en public de leur enfant, les coups de pied, les cris, les regards indésirables des autres parents – ces moments sont intenses (surtout pour un parent de première fois), mais ils peuvent fournir un aperçu pour les producteurs de vaches-veaux. Les parents savent que ce comportement fait une partie intégrante de la croissance et exige une parentalité dévouée, stable et pleine d’amour.Toutes les quelques années, il semble que le marché des bovins atteint un sommet élevé ou un minimum historique. Il est important de se souvenir de l’impact des méthodes éprouvées et non seulement de la dernière mode ou de la solution rapide pour générer une rentabilité à long terme.Un facteur de succès dans la production de bétail est l’utilisation d’ingrédients d’aliments bien étudiés comme Bio-Mos et Actigen. Révisés dans plus de 734 études, Bio-Mos et Actigen ont plus de 20 ans de présence sur le marché pour soutenir leur capacité à promouvoir à la fois la santé et de bonnes performances. En étant proactifs et en utilisant la nutrition comme un outil de gestion, tout comme les bonnes stratégies parentales, nous pouvons créer une plate-forme à succès global.
  3. Les enfants ne se transforment pas magiquement en adultes à l’âge de 18 ans. Les veaux ne sont pas automatiquement prêts pour le parc d’engraissement.Le petit garçon ou la petite fille de chaque parent ne se réveille tout pas simplement étant un adulte sain, futé et prospère à l’âge de 18 ans. Chaque adulte prospère a été élevé et nourri chaque jour pendant 18 ans par ceux qui l’entourent, en particulier leurs parents, avant d’être envoyé dans le monde des adultes.En effet, le monde de la production bovine peut et doit fonctionner de la même manière. L’objectif de la production vaches-veaux est de produire des veaux sains et forts qui seront performants, lorsqu’expédiés en engraissement, tout comme les jeunes adultes seront bien préparés à l’école avant d’entrer sur le marché du travail.

    Pour les bovins sur le point d’entrer dans la cour d’alimentation, cette préparation peut prendre forme de quelques façons différentes. Nutritionnellement, elle peut être renforcée par le développement d’un programme minéral fort tout au long de la vie du veau, en particulier pendant le sevrage et les étapes de préengraissements, avec des technologies comme Bioplex et Sel-Plex. Une bonne gestion minérale prépare les bovins pour leur nouvel environnement de confinement et optimise leur santé. En outre, les problèmes de gestion, comme le stress lié au transport, peuvent être réglés via l’alimentation avec la supplémentation en électrolytes pour renforcer le statut de réception.

    La connexion entre les veaux et les enfants et entre les producteurs et les parents est plus proche que nous pensons. En tant que producteurs, nous fournissons le bœuf le plus sain et le boeuf ayant le meilleur goût à notre communauté, nos amis et nos familles. Nous désirons aussi nourrir et encourager les enfants de telle sorte qu’ils puissent grandir afin de devenir des membres adultes sains et productifs dans la société.Continuons à élever notre bétail et nos enfants avec le genre de soin qui nous bénéficie aujourd’hui en plus des générations à venir.

 

Pour plus d’informations sur notre gamme complète de solutions nutritionnelles, visitez www.alltech.com/canadafr ou contactez-nous directement par messagerie infoquebec@alltech.com.

Brian Lawless

Alltech_petit

Articles:

Comments are closed.