AgManager – Analyse des marchés – LMIC

//  22 novembre 2017  //  Analyses de marché, Marchés  //  Commentaires fermés

American_Farm_Bureau_

Le 20 novembre 2017

Bovins en engraissement

On s’attendait à ce qu’il y ait de bons placements et ceci avant que sorte le rapport sur les bovins en engraissement, étant donné que les fourchettes des analystes se situaient dans les 3,6 à 13,1% plus élevées qu’il y a un an. Cette large fourchette correspond au fort marché de l’embouche observé au cours du mois d’octobre et cela indique que les parcs d’engraissement ont l’intention de continuer à remplir les enclos, même si les rendements estimés ont été négatifs au cours des trois derniers mois. Le nombre d’animaux placés a ralenti en juillet et en août alors que les rendements d’engraissement diminuaient, mais le mois de septembre a bondi de 13,5%, les prix du 5- des bovins finis ayant grimpé à 104,65 $ par quintal. Le nombre d’animaux placés en octobre a été en hausse de 10 pour cent par rapport à l’an dernier, une partie de cette hausse peut être attribuée à un jour d’abattage de plus cette année par rapport à l’année dernière.

(Traduction libre de Mylène Noël)

Les mises en marché ont continué d’être agressives, c’est pourquoi les stocks des parcs d’engraissement n’ont pas été en surcharge et ceci même si les placements de 9 des 12 derniers mois ont été affichés à plus de 10% supérieurs à ceux de l’année précédente. Toute l’année, les mises en marché sont restées de 3 et 10 pour cent par rapport au-dessus de celles d’il y a un an et, en octobre, elles ont maintenu leur tendance positive à 6 pour cent par rapport à 2016.

Les bovins d’embouche pesant de 500 à 600 livres maintiennent des prix élevés cette année et pourraient indiquer que les plus petits parcs d’engraissement profitent des faibles coûts d’engraissement. Alors que l’USDA note un autre record de rendement élevé dans le maïs, certains producteurs de cultures en rangées qui ont des enclos vides pourraient profiter de l’occasion pour diversifier et utiliser leurs céréales pour leur production plutôt que de les vendre. C’est un chiffre difficile à suivre car il n’apparaît pas dans le rapport mensuel sur les bovins en engraissement.

Ces prix plus élevés que prévu du complexe bovins d’embouche sont probablement un présage qui annonce que 2018 sera une autre année de croissance et d’expansion dans le secteur des bovins. La semaine dernière, les bovins de 500-600 lbs des plaines du sud étaient 36 $ par quintal au-dessus de 2016, alors que les 700-800 livres étaient 40 $ par quintal plus élevés. Sur la majeure partie de 2017, le nombre de génisses abattues a été au-dessus d’il y a d’un an, soit une hausse d’environ 12%. Cependant, la semaine dernière, le nombre d’abattages hebdomadaires a fortement ralenti, et c’est la première semaine sans jour férié à afficher une augmentation d’un seul chiffre depuis juillet.

Katelyn McCullock, économiste
American Farm Bureau Federation

Source:

Articles:

 

_____________________________________________________

In The Cattle Markets

November 20, 2017

Katelyn McCullock, Economist
American Farm Bureau Federation

Cattle on Feed

Strong placements were expected ahead of the cattle on feed report as analyst ranges were from 3.6-13.1 percent above a year ago. This large range is in line with the strong feeder market seen over the course of October indicating the interest from feedlots to continue to fill pens even though estimated feeding returns have been negative for the last three months. The number of placed animals did slow in July and August as feeding returns declined, but September jumped to 13.5 percent higher as the 5-market fed prices climbed out of their lowest point all year of $104.65 per cwt. The number of animals placed in October came in at 10 percent over last year, some of which can be attributed to one additional slaughter day this year compared to last.

Marketings have continued to be aggressive and so feedlot inventories have not become burdensome even though 9 of the last running 12 months have shown placements over 10 percent ahead of the prior year. Marketings have remained 3 and 10 percent above a year ago all year, and in October they continued the positive trend coming in at 6 percent above 2016.

Feeder cattle 5-600 lb weights are maintaining strong prices this year and could be an indication of smaller feedlots taking advantage of low feed costs. With USDA noting another record high yield in corn, some row crop farmers with empty pens could take advantage of the diversification opportunity and feed out their grain as oppose to sell it. This is a hard number to follow as it does not show up in the monthly cattle on feed report.

These higher than expected prices across the feeder cattle complex are likely a premonition of 2018 being another year of growth and expansion in the cattle sector. Southern plains 5-600 lbs weights were $36 per cwt above 2016 last week, while 7 and 800 lb weights $40 per hundredweight higher. Heifer slaughter has been above a year ago most of 2017, slaughtering about 12 percent more heifers. However, last week the weekly slaughter number slowed sharply, and is the first non-holiday week to only show a single digit increase since July.

 

Source:

Articles:

 

 

 

Comments are closed.