À 2,50$, le prix du prélèvement national du bœuf du Canada sera plus que doublé

//  19 janvier 2018  //  Dossiers, Financement  //  Commentaires fermés

Canadian_Beef_Checkoff

Wyatt Bechtel
16 janvier 2018

D’ici la fin de 2018, tous les producteurs de bovins du Canada paieront un prélèvement national pour le bœuf de 2,50 $ CAN par animal vendu. Auparavant, le prélèvement national des bovins de boucherie était de 1 $ CAN par animal commercialisé, et ce, depuis 2002.

À l’instar de la taxe sur le boeuf aux États-Unis, le financement va à la recherche et à la commercialisation du bœuf.

(Traduction libre de Mylène Noël)

À l’heure actuelle, les prélèvements nationaux du bœuf au Canada génèrent environ 7,5 millions de dollars canadiens (6,04 millions de dollars américains) par an. L’augmentation à 2,50 $ CA amènerait les revenus annuels du prélèvement national à 18,75 $ CA (15,09 millions $ US).

L’augmentation de la cotisation du prélèvement national du bœuf au Canada a été lancée en 2014 lorsqu’un document intitulé Stratégie nationale sur le bœuf a été élaboré par des chefs de file de l’industrie du bœuf de diverses organisations.

« Il établit un plan d’affaires collaboratif combinant recherche, marketing et promotion, élaboration de politiques et engagement des parties prenantes pour accroître l’efficacité de la production, réduire les désavantages par rapport aux principaux concurrents, augmenter les valeurs des découpes de carcasses, renforcer les synergies au sein de l’industrie et se connecter positivement avec les consommateurs, le public et les partenaires de l’industrie », écrit Bryan Thiessen, président du Conseil de recherche sur les bovins de boucherie et directeur de Namaka Farms près de Strathmore, en Alberta.

Avec moins de bétail et d’inflation, les producteurs de bovins canadiens ont reconnu qu’un changement était nécessaire pour financer la recherche sur les besoins et la commercialisation, ce qui aidera à faire connaître le boeuf aux consommateurs du monde entier.

« En tant qu’industrie, nous avons la responsabilité d’aider à financer la recherche et la vulgarisation du bœuf dans l’intérêt de tous et de travailler plus étroitement avec le gouvernement pour garantir qu’on investit dans la recherche prioritaire. Il y a aussi un plus grand nombre de recherches nécessaires maintenant parce que de moins en moins de gens ont des liens avec la ferme, le public a donc peu de connaissances sur l’agriculture », dit Thiessen.

Certaines provinces ont déjà commencé à accepter le paiement national de 2,50 $. Au cours de l’automne dernier, les provinces de l’Est, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse, ont commencé à recevoir du financement.

Les provinces restantes prévoient commencer à percevoir le montant accru des prélèvements en 2018. Par exemple, les producteurs de l’Alberta commenceront à payer le montant additionnel en avril.

L’augmentation du prélèvement du bœuf a fait l’objet d’un débat aux États-Unis pendant plusieurs années, de nombreux États ayant tenu des référendums pour augmenter leurs mises de fonds locales.

Oklahoma a récemment eu un vote qui a échoué, tandis que le Texas, l’Iowa et l’Ohio ont eu des référendums réussis au cours des dernières années.

Les États-Unis n’ont toujours que 1 $ US de cotisation de bœuf par tête à l’échelle nationale. Chaque année, le prélèvement du bœuf aux États-Unis rapporte 72 millions de dollars américains pour la recherche et la commercialisation.

L’augmentation du Canada à 2,50 $ CA par tête dans les dépôts nationaux est une goutte d’eau dans le seau par rapport à l’évaluation totale des prélèvements que certains producteurs paient lorsqu’ils ajoutent les frais de leur province. Par exemple, au Québec, les producteurs de bovins paient 10,49 $ CAN de plus par vache de réforme, et moins pour les bovins plus jeunes. Le Manitoba et l’Ontario paient 3 $ CAN par tête pour les frais de la province.

Une ventilation complète de l’actuelle province par province avant la cotisation nationale de 2,50 $ CAN peut être trouvée dans le tableau ci-dessous:

Répartition des départs de bovins de boucherie canadiens

Canadian Beef Cattle Checkoff Breakdown

(Nota: 1 dollar américain équivaut à 1,24 dollar canadien et le prélèvement national de bœuf canadien équivaudrait à 2,01 dollars américains.)

Source :

Articles:

 

Comments are closed.